Musique de la Garde Républicaine

///////////////////////////////////

Direction : 
Capitaine Frédéric Foulquier

Direction : 

  • Facebook Social Icon
  • Icône sociale YouTube

Contacts

Bureau des Prestations : prestations-musique@garderepublicaine.fr

56 boulevard Kellermann 75013 Paris
 

L'origine de la Musique de la Garde républicaine remonte à l'apparition des tambours et des fifres au sein des 1er et 2ème régiments d'infanterie de la Garde municipale de Paris, créés par décrets du 1er Consul Bonaparte, le 4 octobre 1802. À la fin du XIXème siècle, le clairon s'impose dans tous les régiments de France. Il vient ainsi compléter les pupitres de tambours et enrichit le cérémonial militaire de nouvelles sonneries.

Aujourd’hui composée de quatre-vingt-dix musiciens, la mission principale de la Musique de la Garde républicaine est de rendre les honneurs aux plus hautes autorités. En effet, lorsque le Président de la République, les membres du gouvernement ou les chefs d’État étrangers en visite en France participent à des cérémonies protocolaires, il appartient à la Musique de la Garde républicaine de s'y associer.

Présente dans les lieux les plus prestigieux de la République, en première ligne lors des manifestations patriotiques qui rythment la vie de la Nation, la Musique de la Garde républicaine donne également de nombreux concerts en France et à l'étranger.

Depuis le 1er juillet 2010, la Musique de la Garde républicaine est placée sous la direction du lieutenant-colonel Antoine Langagne.

Frédéric Foulquier

Frédéric Foulquier accède à la fonction d’adjoint au chef de la Musique de la Garde républicaine le 17 mai 2016, succédant ainsi au capitaine Stéphane Dubois atteint par la limite d’âge. Clarinettiste au sein de la Musique depuis le 1er janvier 1989, Frédéric Foulquier occupe les postes de clarinette solo et de chef de pupitre durant une quinzaine d’années. Parallèlement, en 1991 il participe à la création de l’Octuor de clarinettes, formation de musique de chambre à laquelle il appartient encore aujourd’hui. Admis au concours des officiers de gendarmerie en 2014, il est nommé lieutenant le 1er août 2015.