Orchestre de la Garde Républicaine

////////////////////////////////////

Direction : 

Colonel François Boulanger

  • Facebook Social Icon
  • Icône sociale YouTube

Chef adjoint : 

Sébastien Billard

L’Orchestre de la Garde  républicaine

Venez rencontrer les chefs d’orchestre, le colonel François Boulanger et son adjoint le colonel Sébastien Billard, ainsi que les 120 musiciens professionnels qu’ils dirigent. Vous pourrez les entendre en orchestre d’harmonie, en orchestre symphonique, en orchestre à cordes ou, si vous appréciez les ambiances plus intimes, en formation de musique de chambre. Autant de formations musicales dans un même orchestre, cela vous intrigue ? C’est justement ce qui fait la richesse de l’Orchestre de la Garde républicaine, et une des raisons qui lui confère une place unique parmi les orchestres français.

Pour assister à un concert de l’Orchestre de la Garde républicaine, nul besoin d’être un haut dignitaire étranger ou une personnalité politique de premier ordre. Il est évident que la première mission de cet orchestre est avant tout de servir l’État, notamment au cours de prestations officielles comme des commémorations ou des dîners d’État à l’Élysée. Mais servir l’État repose également sur une rencontre avec tous les publics, qu’ils soient mélomanes ou non. L’Orchestre de la Garde républicaine est toujours ravi de se produire devant tant de publics divers, à la demande des salles de concerts, des festivals, des municipalités ou encore des associations caritatives. Même les frontières n’arrêtent pas cet orchestre, toujours enthousiasmé à l’idée d’aller jouer à l’étranger, comme il l’a déjà fait aux États-Unis, au Japon, en Russie, en Corée du Sud, au Kazakhstan, en Chine, en Arménie …

Au cours de la saison 2019-2020, vous pourrez entendre l’Orchestre de la Garde républicaine à Paris au Théâtre des Champs-Élysées, en la cathédrale St Louis des Invalides, à l’UNESCO, et cette année encore, c’est lui qui a été choisi pour assurer les concerts de Noël de Radio Classique. En région, l’orchestre participera au Festival de La Chaise-Dieu, au Festival international de musique de Besançon, au Septembre musical de l’Orne, … et se produira à l’Opéra de Montpellier, à l’Opéra de Tours, sur l’île de La Réunion, …

L’Orchestre de la Garde républicaine est membre de l’Association Française des Orchestres (AFO).

L’origine de l’Orchestre de la Garde républicaine remonte à 1848. Ses débuts officiels datent de 1852, lors de la distribution des drapeaux au Champ de Mars. C’est une telle révélation que le général Magnan, gouverneur militaire de Paris, félicite publiquement Jean Paulus, son premier chef, qui, en 1856, obtient la transformation de sa fanfare en musique d’harmonie sous le nom de « Musique de la Garde de Paris ». Celle-ci devient « Musique de la Garde républicaine » en 1871 et entreprend, l’année suivante, aux États-Unis, le cycle de ses voyages à l’étranger. Le succès est immédiat et considérable. L’orchestre retournera aux États-Unis en 1903, 1953, 1975, et 2001. Depuis, de très nombreuses tournées ont affirmé son prestige dans le monde entier (Europe, Canada, Singapour, Japon, Corée, Chine, Kazakhstan…).

En 1993, la Musique de la Garde républicaine prend l’appellation d’ « Orchestre de la Garde républicaine ».

Cette formation se compose de deux grands ensembles :

  • l’Orchestre d’Harmonie (80 musiciens)

  • l’Orchestre à cordes (40 musiciens),

Ces deux orchestres se rassemblent à certaines occasions pour former l’Orchestre symphonique.

Les grands compositeurs sont régulièrement au programme des nombreux concerts qu’ il donne en France et à l’étranger. Certains d’entre eux ont exécuté leurs propres œuvres à la tête de l’orchestre d’harmonie. La Cantate de Camille Saint-Saëns, ou le Boléro de Maurice Ravel dirigés par leurs auteurs, quel bel hommage pour cette formation ! Florent Schmitt a même écrit spécialement Les Dionysiaques.

Il est placé depuis le 1er mars 1997 sous la direction du colonel François Boulanger, et du lieutenant-colonel  Sébastien Billard, chef-adjoint.

François Boulanger

Le colonel François Boulanger est à la tête de l’orchestre de la Garde républicaine depuis 1997. Il n’est que le neuvième chef de ce prestigieux orchestre, créé il y a plus de cent cinquante ans. Il en dirige les différentes formations lors de multiples prestations, officielles comme publiques, tant en France qu’à l’étranger (Europe, Japon, Corée, Canada, États-Unis, Chine, Singapour…)

Avant son entrée à l’orchestre de la Garde républicaine, François Boulanger a été récompensé de cinq prix du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Pianiste et organiste, il a été le lauréat de trois grands rendez-vous musicaux internationaux : les concours de jeunes chefs d’orchestre de Besançon, et de percussions de Paris et Genève.

Il a par ailleurs été invité très jeune à jouer en soliste avec des orchestres tels que le nouvel orchestre philharmonique de Radio France. Lors de certaines occasions, il a été amené à diriger d’autres grandes formations orchestrales comme l’orchestre de l’Opéra de Paris, l’orchestre philharmonique de Montpellier, l’orchestre de la Radio Télévision Luxembourgeoise, l’orchestre Royal d’Oslo, l’orchestre national d’Ukraine, l’orchestre philharmonique de Moscou, l’orchestre de Taïwan et les orchestres des conservatoires de Paris, Lyon et Tokyo.

Le colonel François Boulanger est Chevalier de l’Ordre National du mérite, des Arts et des Lettres, et titulaire des Palmes Académiques.

Sébastien Billard

Après des études de clarinette à Rouen et de direction d’orchestre à Reims, Sébastien Billard entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il reçoit l’enseignement de Jean-Sébastien Bereau, Mickael Levinas, Jean-Claude Raynaud, Frédéric Durieux, Jacques Charpentier et Michel Merlet. Il obtient un Premier Prix de direction d’orchestre pour lequel il reçoit le Prix Jean-Paul Rieunier, et poursuit sa formation auprès de Myung Whun Chung et lors de sessions avec les orchestres d’Avignon et de Nancy.

Après avoir dirigé les orchestres du conservatoire de Rouen et les orchestres universitaires du Chœur et Orchestre des Grandes Écoles et l’Orchestre et Chœur des Universités de Paris, Sébastien Billard entre à l’Orchestre de la Garde Républicaine en 1997 en tant que chef-adjoint. Depuis, il y dirige un large répertoire avec les plus grands solistes internationaux.

Sébastien Billard est également invité par les orchestres de Cannes, Bayonne, Nice, Nuremberg et Avignon avec lequel il entretient une étroite collaboration. Il est aussi régulièrement sollicité pour la direction artistique d’enregistrements.

La Marseillaise

Jnavier 2020

Quartier des Célectins

Institut Français de Mannheim (Allemagne)

2018

Fête musicale funèbre et triomphale

Cathédrale des Invalides

5 avril 2018

Please reload