Musique de la police Nationale

////////////////////////////////

Direction Musicale : 

Alexandre Piquion

Contact

musiquepn-rp-dccrs@interieur.gouv.fr

01 34 63 31 93

Chef adjoint : 

Jérôme Genza

C’est en 1956, que le Ministre de l’Intérieur fixe à la Musique de la Police Nationale, à l’occasion de sa réorganisation, d’ambitieux objectifs, tant dans le domaine protocolaire que dans celui de l’expression purement culturelle.

Depuis, par la qualité de son recrutement et l’éclectisme d’un répertoire s’ouvrant à toutes les sensibilités, cet ensemble constitue une formation de prestige dont le rayonnement  contribue à porter l’image de la Police Nationale et de la musique française en général, bien au-delà des frontières de l’hexagone.

La Musique de la Police Nationale, placée sous la direction d’un Chef de Musique, comprend  un Orchestre d’Harmonie et une Batterie-Fanfare qui participent à la préservation, à la promotion mais aussi au renouvellement d’un patrimoine musical abordant tous les styles.

Tradition, contemporanéité, créations novatrices ou encore actions pédagogiques, la Musique de la Police Nationale s’attache à diffuser vers tous les publics sa richesse artistique, exprimée par l’Orchestre d’Harmonie, la Batterie-Fanfare mais aussi de petites formations inédites.

L'orchestre d'Harmonie

Près de 90 musiciens professionnels, représentant les instruments à vent, les percussions et les contrebasses à cordes, forment l’Orchestre d’Harmonie de la Musique de la Police Nationale. La richesse de cette formation lui permet d’exprimer toutes les sensibilités d’un répertoire alliant tradition, œuvres contemporaines et recherches inédites.

Ce patrimoine privilégie d’abord la musique française originale de la Révolution jusqu’au début du 20ème siècle. Les ouvertures, les poèmes symphoniques, les symphonies ou extraits de la littérature classique et moderne qui sont programmés, sont adaptés à l’orchestre avec le souci constant d’être aussi fidèles que possible aux textes originaux.

La présence d’oeuvres plus contemporaines, écrites spécialement pour orchestres d’harmonie, par des compositeurs séduits par l’originalité de ces ensembles, témoigne de la force créatrice qu’ils suscitent. On trouve ainsi, au répertoire de la Musique de la Police Nationale, des pièces spécifiquement créées de Claude Bolling, Jérôme Naulais, Serge Lancen, Patrick Sciortino, Roger Calmel, Jean-Pierre Pommier, Anders Soldh, Ida Gotkovsky, Richard Dubugnon, Thierry Deleruyelle, Jean-Louis Petit, Ivan Jullien, Jean-Pascal Beintus et Pascal Zavaro.

Ainsi, fidèle à sa vocation et à sa mission, l’Orchestre d’Harmonie de la Musique de la Police Nationale invente un véritable espace musical invitant au voyage, depuis  la tradition populaire du concert de plein air jusqu’au modernisme d’un répertoire souvent inédit.

Il s’est produit dans les grands festivals internationaux, en France comme à l’étranger : Auvers-sur-Oise, Kerkrade, Radio-France et Montpellier Languedoc-Rousssillon, d’orgue à Masevaux et à Saint Eustache ainsi qu’à la Folle Journée de Nantes en 2013. Il a été invité à porter l’image de la France à Singapour en 1997 et au Japon, en  1998, dans le cadre officiel de l’ « Année de la France au Japon ».

Ses concerts accueillent, depuis quelques années, les plus grands solistes français comme Eric Aubier, Jean-Yves Fourmeau, Philippe Legris, Claude Faucomprez, Emmanuel Puigdemont, Racha Arodaky, Denis Leloup, François Sauzeau, Guy Touvron, Vahan Mardirossian, Elisabeth Moussous, quartet d’Anne Ducros, Thomas Leleu, Feeling Brass Quintet, Jean-Luc Thellin, Vincent Warnier, Nicolas Prost, et le Chœur Régional Vittoria d’Ile-de-France.

Enfin, son dernier disque paru en 2011 propose les premiers enregistrements d’œuvres originales françaises de Paul Fauchet, Jean-Pascal Beintus et Pascal Zavaro.

L’Orchestre d’Harmonie est dirigé par Alexandre Piquion, chef de la Musique de la Police Nationale.

La batterie-fanfare

Riche d’une quarantaine de musiciens professionnels, issus des conservatoires nationaux et régionaux, la Batterie-Fanfare de la Musique de la Police Nationale est considérée aujourd’hui comme l’une des plus représentatives du genre.

Caractérisant, dans la grande tradition française, les cuivres naturels et les percussions, cette formation assure la défense et la promotion d’un patrimoine, historiquement d’essence militaire, qui a su s’ouvrir sur un espace musical transcendant allègrement les clivages artistiques.

Ainsi, la programmation résolument dynamique de la Batterie-Fanfare s’appuie sur l’éclectisme d’un répertoire puisant aux sources de la tradition comme de la création la plus actuelle.

Cette vigueur orchestrale, reconnue et enviée à l’étranger, est entretenue grâce à un partenariat étroit avec les compositeurs, éditeurs et facteurs instrumentaux.

Les concerts de la Batterie-Fanfare de la Musique de la Police Nationale, abordant tous les styles, séduisent un large public, avec un souci constant de recherche et d’évolutions comme en témoignent ses chefs successifs, souvent eux-mêmes compositeurs.

Par ailleurs, l’importante discographie de cette formation apporte également sa contribution pédagogique à l’enrichissement du monde musical amateur, comme le montre l’enregistrement, en 1999, de « Feezzy au Village Fanfare », un conte musical pour voix d’enfants.

La notoriété de la Batterie-Fanfare de la Musique de la Police Nationale lui a valu de participer à des Festivals Internationaux et d’être invitée à porter l’image de cette tradition française bien au-delà des frontières hexagonales.

L’Orchestre Batterie-Fanfare est placé sous la direction du tambour-major Christophe Lefèvre.

Alexandre Piquion

En septembre 2016, Alexandre Piquion est nommé directeur musical de la Musique de la Police Nationale, orchestre de prestige et de représentation du Ministère de l’Intérieur formé de 120 musiciens, à double vocation protocolaire et artistique.

 

Depuis 2013, il est professeur au CNSMDP auprès de jeunes chefs d’orchestre et chanteurs. Professeur de la classe d’ensemble de rôles (répertoire lyrique), il y enseigne également la direction d’orchestre aux côtés d’Alain Altinoglu qu’il assiste.

 

Après des débuts d’études scientifiques et une fructueuse carrière de violoncelliste, sa trajectoire a rencontré les fidélités assidues du Théâtre du Châtelet et du Théâtre des Champs Elysées pour lesquels il occupe de 2008 à 2015 les fonctions de chef de chœur (25 productions environ). Il y rencontre notamment le travail d’Olivier Py, Stéphane Braunschweig, Lee Blakeley, Robert Carsen.

Depuis 2010, les invitations d’orchestres français et étrangers ont elles aussi prolongé ce sillon, affirmant une identité musicale reconnue pour le large éventail des savoirs qu’elle embrasse, des formats conventionnels aux projets plus atypiques. 

 

Très tôt impliqué dans le répertoire lyrique, son intérêt pour le travail dramaturgique avait auparavant donné lieu à la création de La Compagnie du Grand Seize, structure qu’il fonda avec Paul-Alexandre Dubois et l’historien Jean-Claude Yon. Il dirigeait à la même époque les productions des Festivals lyriques de Gattières, Montargis et Monaco. Membre jusqu’en 2006 de l’association de compositeurs Opus Open, et tenant à maintenir une relation privilégiée à l’écriture, Alexandre Piquion a transcrit pour orchestre de chambre une dizaine d’ouvrages lyriques, témoignant encore de son engagement dans la diffusion de ce répertoire. 

Enfin, récemment approché pour la direction musicale de structures permanentes, il entreprend à la suite de ces sollicitations et travaux un MBA de Management de structure culturelle à l’EAC dont il est diplômé en 2015. Il est membre de l’association Espace Analytique et travaille actuellement sur une série d’articles consacrés à la voix.

Jérôme Genza

Né à Orléans en 1973, Jérôme Genza débute la musique à Gidy avant d’entrer  au Conservatoire à Rayonnement Départemental d’Orléans dans les classes de formation musicale, guitare classique, trompette, chant, initiation à la direction d'orchestre, piano complémentaire et écriture.

Il complète sa formation en musicologie à l’université François Rabelais de Tours, au Conservatoire du Xème arrondissement de Paris et enseigne dès 1991 la formation musicale au CRD d’Orléans. 

 

Passionné de brass band et désireux de faire partager ses goûts musicaux, il arrange, transcrit et compose ses premières pièces pour brass band dès 1995 et enrichit, depuis, son travail d'arrangements à destination de tous types de formations instrumentales.  

Titulaire des diplômes d’Etat de formation musicale et de direction d'ensembles à vents, il prend, en 1998 la direction des écoles municipales de musique d’Ormes et Ingré (45) et obtient en 2005 le concours de professeur chargé de direction de conservatoire. 

Il sera Directeur du Conservatoire à Rayonnement Communal et de l'Harmonie Municipale d'Ingré de 1999 à 2016. Intervenant parallèlement pour l'association « Orchestre à l'école » de 2008 à 2014.

 

Il prend la direction musicale du Brass Band Val de Loire en 1999, succédant à son fondateur, Jean-Paul LEROY. 

Avec cet ensemble historique, il effectue trois enregistrements et son travail au sein de cette formation a permis à l'ensemble de concourir en catégorie « Championship » depuis 2010.

 

Jérôme GENZA a été nommé en  septembre 2016 chef adjoint de la Musique de la Police Nationale.